Salut, c’est Léopoldine, Lucette et Jeaneke. On vient d’emménager dans ce poulailler tout
neuf. Si ça vous tente, on laisse les explications
à ceux qui l’ont construit ! Alors c’est parti ! Salut, c’est les Jérômes ! Durant l’hiver, on s’est enfin décidés de
lancer la construction d’un poulailler ! Oui, on remonte dans le temps pour vous faire
cette vidéo. Alors avoir des animaux, c’est une nouvelle
étape importante pour nous, mais c’est aussi une fameuse responsabilité, et on a voulu
faire ça du mieux qu’on pouvait. Voici la mise en pratique. On avait d’abord pensé à un poulailler mobile,
mais après avoir pesé le pour le contre et tous les compromis imaginable, on a décidé
qu’on le construirait dans le local ou pour l’instant on stocke notre paille. Entre autres, l’avantage étant la protection
des intempéries, et le sol existant en béton, qui élimine la problématique des prédateurs
et nuisibles qui pourraient creuseraient sous le sol. Et puis aussi en face, on a un espace assez
intéressant. On a donc pris les mesures de l’espace disponible,
Et puis on est rentrés au chaud pour réfléchir à ce qu’on pourrait faire. On a fait quelques plans et modélisé. Même si on ne veut que 3 poules pour l’instant,
notre idée c’est de faire un poulailler assez grand qu’on puisse avoir plus de poules dans
le futur si on le voulait. Et puis on veut aussi quelque chose de pratique,
d’hygiénique et d’agréable tant pour les poulettes que pour nous. Aussi notre objectif est de le construire
avec tous des matériaux de récupération notamment du démontage des cloisons dans
la maison. Le poulailler sera donc dans le même local
que le foin, ce qui sera pratique pour remplacer la litière. On va devoir réorganiser un peu tout cela,
refaire la porte qui ne tient plus, etc. Et pour le parcours, là aussi on a prévu
un assez grand périmètre, elles ne devaient pas se sentir à l’étroit. Il y a des buissons et arbres ce qui est important
car les gallinacées sont des animaux de sous-bois, et donc aiment l’ombre et pouvoir s’abriter
sous un arbre ou se percher sur les branches. A moyen terme on y plantera aussi des arbres
et arbustes fruitiers qui font bon ménage avec des poules. C’est pas tout d’avoir fait les plans, on
s’y met. On a commencé par la structure principale. On a profité de la poutre en bois qui sert
au plancher supérieur pour l’utiliser comme base, on a dans un premier temps d’abord coupé
les boiseries et retiré l’étage à cet endroit, la moitié était complètement pourrie et
sous dimensionnée pour supporter le poids de l’étage. Il reste encore à dégager les nombreux clous
toujours présents dans la poutre. Voilà qui nous laisse donc quelques chevrons
qu’on va pouvoir réutiliser pour la structure. Ca a été assez difficile de trouver un compromis
entre avoir l’impression que c’est droit et que ce soit de niveau. Comme tout est de travers dans ce local, mettre
quelque chose de niveau ça donnait justement l’impression que ce n’était pas droit. Comme tout le monde, on a des portes clouées
au mur et celle-ci va gêner donc on la retirer… Dans toutes les boiseries récupérée dans
nos travaux, il y en a qui sont parfaites mais pour certaines on a du recouper une face
pour l’avoir plus ou moins plane. Quelques mesures et découpes, on fixe les
montants des côtés au mur existant. Puis on peut passer à la face de devant. Comme c’est en contact avec le sol, là on
va récupérer un morceau de chêne, qu’on va arrimer au sol. On a calculé où vont arriver les montants
verticaux, et vu l’épaisseur du bois, on a fait quelques chapelles pour la vis qui
maintiendra le tout en place Et on peut assembler le tout tranquillement
dehors car dans le local on n’a pas beaucoup de place. Pour le haut on va le faire in situ. Par contre on n’a pas trouvé de chevrons
assez long dans nos nombreux bois de récup alors on va le faire en deux morceaux qui
seront assemblés en mi-bois et l’intersection est au-dessus d’un montant ce qui augmentera
la solidité. Tout ça c’est bien; on a avait bien mesuré,
mais on n’a pas pris en compte l’épaisseur de coupe de la lame, donc l’assemblage est
trop court de 3mm. On aurait pu rajouter une cale, mais bon ce
n’est rien de grave… et ça nous donne l’expérience pour la prochaine fois. Prochaine étape la structure pour le pondoir. On pensait le faire passer au-dessus du muret
à cette hauteur, mais comme le dortoir doit encore plus haut. En effet, c’est au point le plus haut du poulailler
que vont aller se percher les poules pour dormir. Mais encore au-dessus du niveau du pondoir
ça allait faire vraiment très haut. Donc en plus comme ce muret ne tient pas d’un
côté car il n’est pas croisé avec la paroi, on va en démonter une partie. Et comme toujours, chez nous, démonter quelque
ne va pas sans surprises… Une ancienne crémone a été utilisée comme
armature. Hop, mise de côté. On a retiré 3 niveaux de briques ce qui donne
alors une hauteur suffisante et acceptable. On a voulu que le pondoir soit amovible pour
pouvoir faciliter son nettoyage. Il reposera donc sur cette structure qui servira
aussi à constituer la paroi intérieure entre l’espace de vie et le dortoir. Puis il est temps de remonter le muret avec
les briques qu’on a retirées. Instant mortier donc ! Pour croiser le muret avec la paroi on a fait
quelques ouvertures dans les parpaings en béton pour y insérer les briques. Ça le maintiendra car il bougeait pas mal. Les briques sont ultra absorbantes alors pour
que cela ne dessèche pas instantanément le mortier et que cela prenne bien, on les
fait tremper préalablement dans de l’eau dans avant de les monter. Il en a un peu de trop de briques alors on
remonte le muret du côté du futur dortoir qui sera de toute façon fermé. Et voilà pour la structure. On passe au pondoir à proprement parler
Dans tous les brols qu’on a récupéré, il y aussi quelques morceaux de multiplex, qui
sont déjà quasi aux dimensions, pile poil ! Pour le dessus, similaire à un coffre, on
doit couper une planche en biseau sur toute sa longueur, histoire que cela ferme bien. On assemble tout cela, c’est assez rapide
vu que ce sont des plaques. Pour la face avant on a aussi voulu qu’elle
soit amovible, on va juste percer les ouvertures qui formeront l’accès aux pondoirs pour rendre
tout ça plus intime. Et on utilisera les chutes comme intercalaires
à l’intérieur. On passe maintenant aux cloisons ! Et dans les cloisons qu’on a démontées il
y avait plein de vieux planchers en chêne qui avait été réutilisé, et bien on va
réutiliser ces planches à nouveau ! Elles sont pleines de clous ce qui conviendra
pour la suite, mais aux endroits de découpe il faut faire attention de bien les retirer
pour ne pas endommager la lame de la scie ou de recevoir des éclats. On assemble tout ça en les vissant aux montants. Et parfois y’en a certaines qui sont tout
de même un petit peu juste, ce qui occasionne quelques déboires. On les fixe au milieu des chevrons car on
va par la suite les enduire. C’est pour ça que les clous ne gênent pas,
au contraire ils serviront d’accroche. Sans oublier de créer les ouvertures d’accès
au dortoir. Et on ferme toutes les cloisons avec ces planches. C’est donc fini pour le dortoir et le pondoir Pour le dessus, on ferme avec les planches
qui servaient déjà à l’étage de ce local, enfin ce qui était encore en bon état. Au moins cette partie sera solide, et puis
surtout de niveau. Ensuite ça pourra servir de base pour le
futur si ou quand on refera le niveau supérieur de l’atelier. Prochaine étape les enduis. Alors comme les planches sont assez poussiéreuses
avec les enduits qui y étaient collé, on passe un bon coup de brosse métallique histoire
de dépoussiérer tout ça. Et puis après on va nettoyer en aspergeant
un bon coup. On a d’abord réalisé un mortier très liquide
avec du sable 0/4 et de la chaux qui servira de gobetis d’accroche. Avec un gros pinceau on en tapisse grossièrement
toute les surfaces qui seront enduites. Évidemment ça n’accélère pas le chantier
car il faut bien laisser prendre avant de pouvoir continuer. Du coup, on passe à l’ouverture d’accès
vers l’extérieur qu’on doit faire dans le mur. Le béton n’est pas de très bonne qualité
et finalement cela se casse encore assez facilement. Même si ce muret ne supporte pas une grosse
charge, on va placer cette barre en acier (de récup elle aussi) comme linteau qui est
repris de part et d’autre dans le mur. On refermera l’ouverture à la dimension de
la porte qui viendra se fixer devant. Et on a choisi de placer une porte automatique. Pour faire l’enduit, et bien on va naturellement
aussi faire dans la récup ! On avait donc gardé en sacs tout le torchis et la terre
des cloisons. Un petit pas de danse et un tamisage, et voilà
de quoi leur redonner une seconde vie ! On a procédé à quelques tests de mélanges
pour voir lequel aura le meilleur rendu mais aussi la meilleure tenue. C’est parti pour l’application. On a aussi prévu un peu d’électricité pour
avoir une prise et pouvoir éclairer le poulailler, en hiver ça peut s’avérer utile pour le
nettoyage. L’avantage d’un enduit terre et chaux pour
le poulailler, c’est la régulation hydrométrique. Les poules ne craignent pas du tout le froid,
mais par contre elles sont très sensible à l’humidité Du coup, un tel enduit leur fournira une ambiance
saine au sein de leur habitat… Comme pour nous en fait y’a pas de secrets. Et y’a d’autres avantages, c’est aussi un
régulateur thermique, je pense plus à l’été et les fortes chaleurs qu’à l’hiver. Du côté hygiène ça va créer une surface
plane, où la vermine ne peut pas se cacher. La chaux est aussi un bon désinfectant et
cela sera facile à nettoyer. Et puis tant qu’on y était, on a refermé
la petite fenêtre avec une vitre…. Un morceau de verre restant de la serre. Et voilà, on est vraiment super content du
résultat, la teinte est chaleureuse et lumineuse ! Et puis pour les même raisons d’hygiène
et d’humidité, on réalise une petite chape de chaux pour recouvrir le sol. Et par la même occasion ça va remettre un
peu le sol de niveau. Après les cloisons, et bien il nous reste
les portes. Il en faut une pour la partie ouverte du poulailler
et une pour le dortoir. Pour la partie ouverte, on peut se contenter
d’une porte légère qui sera simplement grillagée. Par contre pour le dortoir, ce sera une porte
pleine. Alors et bien comme le reste, on va la fabriquer
avec les planches des anciennes cloisons. Et puis ici par contre, on va devoir retirer
tous les clous, et puis poncer pour retrouver une belle apparence du bois. Comme le sol n’est pas droit du tout on doit
faire la porte sur la hauteur du plus petit côté des deux, sinon on ne pourra pas l’ouvrir. Ou alors il faudrait inverser le sens d’ouverture,
mais ça ne s’ouvrirait pas du tout de manière pratique. Rien de bien grave, on remontera la chape
de chaux derrière pour arriver au niveau de la porte, et ainsi empêcher tout intrus
de pouvoir s’immiscer dans le poulailler. Pour l’assemblage, on crée d’abord une structure
qui sera la partie soutenue par les charnières. Une fois que tout est bien positionné, on
maintient le tout temporairement avec des lattes qui font toute la longueur pour ne
plus que ça bouge car comme toutes les lattes sont différentes on va assembler un véritable
puzzle et il ne faudrait pas que ça bouge. A chaque fois qu’on en trouve une qui convient,
les clous sont retirés et puis on ponce. On a commencé par les côtés pour avoir
la dimension exacte en largeur, puis on a pu retirer les fixations temporaires et continuer
le montage des autres planches. On n’en avait pas assez d’assez longue pour
faire toute la hauteur de la porte; Oui avec la récup il faut savoir composer
car rien n’est standard, ni droit ni de même taille. Donc on a choisi de faire des moitiés. C’est pour cela que la barre transversale
centrale est plus large. Et puis, et bien y’a plus qu’à l’arrimer
aux charnières…. Et le tour est joué ! Façon de parler, car
ça n’a pas été évident de bien la maintenir pendant l’installation. Mais on y est arrivés. Il nous reste maintenant à fabriquer les
perchoirs pour les dortoirs. On a vu un peu grand car un perchoir aurait
suffi pour 3 poules, mais bon elles auront le luxe de l’espace ! Le perchoir devrait faire 4-5 cm de large,
et les arrêtes supérieures doivent être arrondis. Ici le bois fait déjà pile la bonne épaisseur
et est déjà arrondi. L’espacement entre les barres doit être d’au
moins 15 cm. Cet espace minimum empêchera les fientes
de tomber sur un perchoir voisin et de le souiller. Sur des barres coupées sur mesure, on a réalisé
des encoches pour venir y insérer les perchoirs. Comme cela ce sera amovible, encore une fois
pour faciliter le nettoyage. Mais on a mal calculé, car on a marqué tous
les 15cm ce qui donne donc l’entre-axe, mais cela ne laisse pas 15 cm entre les perchoirs. On pourrait refaire les encoches de l’autre
côté du bois, mais bon comme y’en a de toute façon trop, on en mettra juste un sur deux. Pour accéder aux perchoirs et aux pondoirs,
on va aussi leur fabriquer une échelle d’accès, vite fait bien fait. Et pour finir, on peut donc grillager la partie
ouverte du poulailler pour le sécuriser des intrus;
On a utilisé un grillage à mailles assez fines, normalement même les souris ne pourront
pas passer à travers, mais ce sont surtout les rats, les fouines et les renards qu’il
faut craindre dans un poulailler. Dernières vérifications du pondoir qu’on
est bien content qu’il soit amovible. Et voilà ! Après une couche de lasure sur
le bois, le poulailler est prêt ! Et une dernière chose, mais de taille, Le
parcours. On va le clôturer pour protéger un minimum
les poules et puis aussi pour ne pas qu’elles foncent au potager nous picorer les laitues. Dans tous nos bâtons plus ou moins droit
qu’on grade dans nos tailles, on sélectionne les plus beaux. Pour en faire des piquet de 1m80, pour au
final avoir une clôture de 1m50 de hauteur. Une extrémité est taillée en pointe pour
faciliter l’enfoncement. Et pour prolonger leur durée de vie, on va
brûler les extrémités. On profite d’avoir fait de l’eau chaude (et
oui c’est notre douche que vous voyez là) Bref, après s’être rafraîchis, on profite
des braises restantes pour planter les piquets dedans. Et puis à côté, une bassine d’eau pour
éteindre la combustion du bois quand il est prêt. Un peu plus tard, mais mieux que jamais, on
a aussi décidé de retirer l’écorce, pour la durabilité mais aussi esthétiquement. On peut donc commencer à baliser le parcours. On a utilisé un fil comme repère pour la
hauteur; le terrain n’est pas de niveau c’est assez approximatif, mais suffisant. On fait un trou à l’aide d’une barre à mine
pour faciliter l’enfoncement du piquet. Et puis on peut fixer le grillage, on a eu
la chance de pouvoir en récupérer chez quelqu’un chez quelqu’un, et tout juste ce qu’il nous
en fallait. Bon en fait non, on a du légèrement réduire
le parcours qu’on avait prévu pour en avoir assez. Comme il était largement suffisant on a pu
se le permettre Comme le terrain n’est pas droit on a creusé
une petite tranchée le long du parcours, ce qui facilite la pose du grillage qui n’est
pas très flexible. Et voilà, le parcours est délimité! Bon c’est bien tout ça mais il faut encore
donner accès à cet espace et on va donc aussi fabriquer un portail de chaque côté. Et oui, c’est jamais fini ! On retourne donc farfouiller dans notre stock
de boiseries récupérées. Quelques mesures, découpes, ponçage du bois…
et on dispose le tout en place pour vérifications. Et puis une petite lasure de protection. Et on procède à l’assemblage. A nouveau comme ce sont des bois de récup,
il faut vraiment composer avec les défauts, le bois voilé, d’une épaisseur variable. Mais bon, si on accepte que ce ne sera pas
parfait, ça le fait quand même ! Et on l’attache au poteau… Et ça ne va pas… On a un peu surestimé la stabilité de l’ancrage
du poteau dans le sol… Ça bouge assez fort vu le poids de la porte, mais surtout sa portée. Il faut donc savoir s’adapter, on démonte
le tout et on va donc réaliser un portail double battant à la place. En gros, on a rajouté des planches verticales
et coupé le portail en deux. Il va juste falloir doubler le nombre de charnières
et de poteaux du portail, mais il faut ce qu’il faut. Et du coup, ça va tout de suite beaucoup
mieux ! On grillage aussi le portail Et puis on passe au deuxième qu’on a directement
fait en deux ouvrants bien-sûr. Et enfin – Vous croyez que c’était fini
hein ? – pour l’aménagement extérieur, on va faire un bac à poussière !
Les poules sont tout à fait capables de creuser elle-même leur fameux nid de poule pour se
rouler dans la poussière. Mais leur mettre à disposition un endroit
prévu à cet effet peut aussi se faire, et puis on pourra venir y mettre de la cendre,
du sable, etc. Et puis on a plein de briques de récup, on
peut les utiliser alors on peut construire un petit bac sympa. Avant d’accueillir les nouvelles habitantes,
on dispose un fond de litière sur toute la surface au sol. On en pouvait plus d’impatience, on a donc
pu aller chercher nos poulettes ! On vous présente donc Léopoldine, Jeaneke
et Lucette respectivement de race Sussex, Coucou et Marans, qu’on est très heureux
d’accueillir. C’est assez drôle car elles ont vraiment
chacune leur caractère, et presque instantanément on a pu voir qui est la chef. La poule est une espèce très hiérarchisée,
et leur fonctionnement répond à quelques règles. C’est la chef qui va choisir le meilleur pondoir
en premier. Dans le dortoir le perchoir le plus haut,
c’est d’ailleurs pour cela qu’il vaut mieux les avoir tous à la même hauteur pour éviter
des querelles, etc. Mais c’est aussi la chef qui endosse le rôle
de guider le groupe et qui viendra protéger les autres en cas d’attaque. Quand il y a un coq c’est lui qui assure ce
rôle. Mais ici il est repris par la poule dominante Le lendemain, la chef est déjà en train
de pondre. Elles ont tout de suite compris où aller
pour laisser leurs œufs. Après la ponte, leur chant est destiné à
informer le coq que c’est le moment car c’est seulement pendant la première demi-heure
de préparation du prochain œuf que la poule est fertile, après le blanc d’œuf se forme
et il ne pourra plus être fécondé… Et bon même sans coq, l’instinct est plus
fort… Dans le bac à poussières on a remis de la
terre tamisée, puis quelques cendres, un peu de sable fin, et puis de la terre de diatomée. Les poules ont l’instinct de venir de rouler
dans la poussière pour se débarrasser des parasites qui vivent sous leurs plumes comme
des poux. Alors il ne faut pas confondre les poux mallophages
qui vivent sur la peau de la poule, se nourrissant de débris d’épiderme et de plumes;
et les fameux “poux rouges” qui sont en fait des acariens, et qui vivent dans les interstices
cachés à l’intérieur du poulailler, et sortent la nuit pour sucer le sang des poules,
ce qui leur donne d’ailleurs leur fameuse couleur rouge quand il sont rassasiés. C’est le parasite le plus problématique dans
le poulailler. C’est pour cela qu’on a pensé notre poulailler
pour offrir le moins d’interstices possible. En ce qui concerne les poux et autres petites
bêtes qui se glissent sous leurs plumes, c’est normal que les poules en trimbalent
toujours un peu, tant que ça ne devient pas l’invasion, d’où l’essentiel bac à poussières. Et bien-sûr, tout est hiérarchisé, la chef
prend d’abord son bain et puis c’est au tour des autres. L’idée à moyen terme ce sera de construire
un petit toit pour le couvrir et permettre aux poules de pouvoir l’utiliser même quand
il pleut. Tous les jours, on retire les fientes de la
litière pour garder une bonne hygiène. Et toutes les semaines ou deux on va changer
complètement la litière, qui va servir de paillage directement au potager. Et bien-sûr, le plus agréable, venir chercher
les œufs fraîchement pondus tous les matins. Sur place on stocke aussi les boites d’œufs,
la nourriture, les outils etc. On a mis des morceaux d’ardoises pour pouvoir
noter diverses infos comme le dernier nettoyage par exemple. Et toujours un crayon pour noter la date de
ponte sur l’œuf, sans quoi on s’y perdrait. Voilà qui termine cette vidéo un peu longue,
mais on espère qu’elle vous a plus. On voulait vraiment montrer toutes les étapes
de la création de notre poulailler du début à la fin Merci d’avoir suivi cette vidéo ! N’hésitez
pas à la partager ou à nous laisser un petit mot. Si ce n’est pas déjà le cas vous pouvez
vous abonner à la chaîne. Portez-vous bien et à bientôt !

🐔 Construction de notre poulailler de A à Z et fonctionnement 🥚
Tagged on:                                                                     

100 thoughts on “🐔 Construction de notre poulailler de A à Z et fonctionnement 🥚

  • July 30, 2019 at 7:19 am
    Permalink

    Au delà du bonheur d'aller chercher les œufs et dire bonjour aux cocottes le matin, on espère que ces petites pensionnaires qu'on a accueilli début mai mèneront une vie heureuse à nos côtés.

    Reply
  • July 31, 2019 at 8:41 am
    Permalink

    Super video. Et tres belle realisation.

    Reply
  • July 31, 2019 at 8:48 am
    Permalink

    Bravo!!!!!

    Reply
  • July 31, 2019 at 9:20 am
    Permalink

    Un poulailler 5 étoiles pour des pensionnaires choyées. Superbe travail. Bravo !

    Reply
  • July 31, 2019 at 11:24 am
    Permalink

    Très bien expliqué et pensé. Bravo à vous deux. Et longue vie à vous poules

    Reply
  • July 31, 2019 at 11:53 am
    Permalink

    Merci, j'adore ce type de vidéo. J'aimerai beaucoup avoir des poules !!

    Reply
  • July 31, 2019 at 3:27 pm
    Permalink

    Ça ne me dérange pas que la vidéo soit longue à partir du moment qu'elle est intéressante du début jusqu'à la fin. Continuez comme ça 👍

    Reply
  • July 31, 2019 at 4:01 pm
    Permalink

    Très bonne vidéo, c'est le paradis des poulettes.

    Reply
  • July 31, 2019 at 4:59 pm
    Permalink

    Génialissime ! Tant pour le poulailler que la vidéo.

    Reply
  • July 31, 2019 at 5:28 pm
    Permalink

    Bonne continuation frère

    Reply
  • July 31, 2019 at 6:31 pm
    Permalink

    Génial!! Arrivé la par hasard j'ai adoré la construction du poulailler. Merci pour le partage. +1 abonné.

    Reply
  • July 31, 2019 at 6:56 pm
    Permalink

    C’est le plus beau poulailler du monde !!🤩

    Reply
  • July 31, 2019 at 7:11 pm
    Permalink

    Salut les Jerõmes vidéo cool.
    Franchement vous démerder trop bien j'hallucine de très bon bricoleur.. bis

    Reply
  • July 31, 2019 at 7:21 pm
    Permalink

    super video merci. J'ai découvert le bac a poussière et je vais direct donner l'info a mes parents pour leur poules.

    Reply
  • July 31, 2019 at 8:13 pm
    Permalink

    Bonsoir les Jérômes, je ne pensais pas regarder toute votre vidéo car je ne pense pas installer un poulailler chez moi mais une fois commencé, je n'ai vraiment pas vu le temps passer. Merci pour ce bon moment à vous suivre. J'adore toutes vos vidéos. A bientôt. Marc

    Reply
  • July 31, 2019 at 8:51 pm
    Permalink

    Merci beaucoup, super vidéo!
    Et félicitations beau travail

    Reply
  • July 31, 2019 at 9:06 pm
    Permalink

    j'ai vraiment adoré , des bricoleurs vraiment pro , c'est un plaisir de regarder vos vidéo

    Reply
  • July 31, 2019 at 9:59 pm
    Permalink

    C'est toujours un bonheur vos vidéos les Jérômes !! bravo et merci . . . trop cool les poules perroquets (les poules qui parlent comme des perroquets LOL)

    Reply
  • August 1, 2019 at 5:53 am
    Permalink

    Très bien votre poulailler cool🙂

    Reply
  • August 1, 2019 at 7:20 am
    Permalink

    Elles ont de quoi etre heureuses vos poulettes !
    Belle réalisation. Le bois de recup lui donne un cachet supplémentaire et comme c'est bien fait, ca fait très propre 👍

    Reply
  • August 1, 2019 at 8:04 am
    Permalink

    Merci. Encore une vidéo intéressante. Vous êtes très doués
    Bravo

    Reply
  • August 1, 2019 at 10:47 am
    Permalink

    Merci pour cette vidéo. Très intéressant, comme toujours

    Reply
  • August 1, 2019 at 12:34 pm
    Permalink

    C est plus propre que chez moi

    Reply
  • August 1, 2019 at 1:00 pm
    Permalink

    Quand compté vous acheté les autres poules

    Reply
  • August 1, 2019 at 3:47 pm
    Permalink

    Bravo, c’est clair, concis et surtout ici et là de multiples astuces (très) intéressantes (l’idée de brûler les pieds des poteaux m’a l’air excellente). Question : j’avais lu qu’il faut un nombre impair de poules pour éviter des conflits au cas où l’une meurt… est ce pour cela que vous en avez trois ? Ou simple hasard ? ^^ Bonne continuation 🙂

    Reply
  • August 1, 2019 at 5:11 pm
    Permalink

    Un grand bravo à vous 👍👍👍

    Reply
  • August 1, 2019 at 5:21 pm
    Permalink

    Royal ce poulailler ! Les poulettes vont y être très heureuses ! C'est du bon boulot : bravo !👏

    Reply
  • August 1, 2019 at 9:04 pm
    Permalink

    Bravo super projet et très bien expliqué 🙂

    Reply
  • August 2, 2019 at 6:24 am
    Permalink

    Poulailler 5 étoiles 👍

    Reply
  • August 2, 2019 at 6:30 am
    Permalink

    Toi et ton ami vous y allez pas de main morte… Sinon super et la Sussex est ma race préféré 😍💕 😍💕 donc je suis contents!

    Reply
  • August 2, 2019 at 8:21 am
    Permalink

    bonjour c'est super bonne continuation

    Reply
  • August 2, 2019 at 9:07 am
    Permalink

    Pourquoi pas des cailles pour accompagner les poules

    Reply
  • August 2, 2019 at 12:36 pm
    Permalink

    Super cette vidéo! je m'abonne!!!

    Reply
  • August 2, 2019 at 3:05 pm
    Permalink

    Salut, je viens d'arriver sur votre chaine. J'avais quelques questions : est ce votre métier a plein temps de rénover ce chateau ? Sinon que faites vous dans la vie et comment arriver vous à vous en sortir pour l'argent des travaux?
    Le chateau est votre propriété ? Vivez vous à l'interieur? Si oui tout l'année? Comment en avez vous fait l'aquisition et que compté vous en faire une fois les travaux terminés ? (je vois bien des chambres d'hotes pour les férus de nature.
    Dans quel département/ égion êtes vous? Quel est votre lien à tous les deux? 
    Quand aller vous faire une FAQ afin qu'on en apprenne plus sur vous ? (j'espere que vous n'avez pas déjà repondu a toutes ces questions dans une autre vidéo :D)
    Sinon super vidéo, je suis une futur ingenieur génie civil et j'étais très impressionnée par vos compétences en modélisation.
    Continuez comme ca !

    Reply
  • August 2, 2019 at 4:10 pm
    Permalink

    Merci de ce partage

    Reply
  • August 2, 2019 at 6:06 pm
    Permalink

    Un poulailler Super-Mega-DeLuxe fait à 98% de récup… chapeau bas messieurs! Et évolutif en plus. Le jour où vous adoptez un couple d’hippopotames le portail est à la bonne taille! 🙂 Encore une super vidéo, merci!

    Reply
  • August 2, 2019 at 8:45 pm
    Permalink

    j'ai besoin de savoir, si c'est vrai que les rats sont attirés au poulailler, et qu'ils peuvent arriver à rentrer avec les poules dedans , car je veux un poulailler, mais j'ai très peur des rats , pourriez vous me Le dire, merci.

    Reply
  • August 3, 2019 at 10:14 am
    Permalink

    Bravo, c'est un sacré boulot 👍. Surtout avec la récup, déclouer, poncer peindre…. Je sais ce que c'est et ça prend du temps, j'ai fait le mien aussi avec bcp de récup ça m'a pris 4 mois, j'en ai posté une vidéo si vous voulez voir. Tchao amis éleveurs ✌

    Reply
  • August 3, 2019 at 10:22 am
    Permalink

    Super

    Reply
  • August 4, 2019 at 9:57 am
    Permalink

    Moi j'adore en plus c super bien expliqué

    Reply
  • August 4, 2019 at 1:48 pm
    Permalink

    Mais vous savez tout faire !! Le résultat est superbes. Léopoldine, Janeke et Lucette seront comme des coqs en pâte… heu non, vaut mieux pas. 😉

    Reply
  • August 4, 2019 at 4:59 pm
    Permalink

    Bonjour, quel est votre logiciel de modélisation 3D s'il vous plaît ?

    Reply
  • August 4, 2019 at 7:02 pm
    Permalink

    coucou bonjour chouette travail qui donne envie de s'y mettre. question quelles sont les proportions de terre et chaux utilisées et quelle chaux prenez vous svp?

    Reply
  • August 4, 2019 at 8:17 pm
    Permalink

    Une des meilleures vidéos de création de poulailler. L'idée de faire l'enduit à la chaux est vraiment bonne

    Reply
  • August 4, 2019 at 8:27 pm
    Permalink

    Superbe vidéo, tout est clair, avec de belles images, un bon commentaire. A bientôt.

    Reply
  • August 5, 2019 at 11:41 am
    Permalink

    merci!

    Reply
  • August 5, 2019 at 12:20 pm
    Permalink

    Salut Jérôme et Jérôme. Belle réalisation, cependant j'ai 2 petits réserves.

    La première, sur la proximité du tas de foin. Ok, c'est pratique d'avoir la paille à porté de main pour changer la litière. Toutefois, c'est aussi très pratique pour les nuisibles : ils nichent dans le foin et vont manger avec les poules. (oui, les rats ne sont pas idiots, ils vont faire leur nids dans la paille, passent sous la porte pour aller dehors et utilisent la trappe des poules pour aller manger. Le petit grillage entre le foin et le dortoir est bien, mais ils feront le tour). A voir à l'usage, surtout aux premiers froids quand ils viendront se réfugier à l'intérieur. Mais bon, à la campagne il y a toujours des rongeurs.

    Seconde réserve, sur les trous des pondoirs. Personnellement, j'aurais fait les trous d'accès aux pondoirs un peu plus haut sur la planche (7 à 8 cm). Ainsi ça empêche les oeufs de rouler et de tomber du pondoir : ça fait une petite buté qui bloque les oeufs. Là aussi, à voir à l'usage.

    bonne continuation

    Reply
  • August 5, 2019 at 1:20 pm
    Permalink

    elles ont de la chance ces poulettes !

    Reply
  • August 5, 2019 at 6:44 pm
    Permalink

    Du beau boulot les gars
    Merci pour les infos

    Reply
  • August 5, 2019 at 7:51 pm
    Permalink

    alors là, félicitations ! ! super du beau travail !

    Reply
  • August 6, 2019 at 2:29 am
    Permalink

    Super travail. Je suis admirative de ce que vous faites. Si seulement tout le monde revenait à un mode de vie simple, sain pour la nature et sain pour la santé physique et mentale, la société aurait un tout autre visage. La vraie vie quoi…. Bonne continuation à vous ! + 1 abonnée 😊

    Reply
  • August 6, 2019 at 7:20 am
    Permalink

    Ces poules ont bien de la chance, d'autres sont bien mal loties dans les poulaillers industriels !

    Reply
  • August 6, 2019 at 9:01 am
    Permalink

    Trésor bonne vidéo

    Reply
  • August 6, 2019 at 12:08 pm
    Permalink

    j'adore cette vidéo très bien expliqué merci pour le partage

    Reply
  • August 6, 2019 at 12:54 pm
    Permalink

    Bravo !

    Reply
  • August 6, 2019 at 12:57 pm
    Permalink

    super contenu je m abonne

    Reply
  • August 6, 2019 at 2:16 pm
    Permalink

    Ce regard a 7:59 😭😭😭😭

    Reply
  • August 6, 2019 at 9:08 pm
    Permalink

    Impressionnant!!! Je suis admiratif bravo 🙂

    Reply
  • August 6, 2019 at 10:30 pm
    Permalink

    Impressionnant! Je vous découvre aujourd'hui… bravo c'est un travail incroyable!!!

    Reply
  • August 7, 2019 at 5:48 am
    Permalink

    Waouh that is brilliant " Chiken Ritz " 🐔🐓🐔

    Reply
  • August 7, 2019 at 7:49 am
    Permalink

    moi aussi avant j'avais une Marans mais elle est morte a cause de ses fameux poux rouge

    Reply
  • August 8, 2019 at 8:37 am
    Permalink

    Sympa comme tout ce poulailler 😄😄 pleins de bonnes idées

    Reply
  • August 8, 2019 at 8:45 am
    Permalink

    Super vidéo merci beacoup

    Reply
  • August 8, 2019 at 11:45 am
    Permalink

    Vos poulettes sont logées dans un 4 étoiles ! j'en ai aussi et mon poulailler est loin d'être aussi bien que le votre. Ça m'inspire beaucoup merci ! =)

    Reply
  • August 8, 2019 at 12:01 pm
    Permalink

    Bravo !!

    Reply
  • August 8, 2019 at 2:31 pm
    Permalink

    Pas vu passer le temps ! Super projet les gars et de joyeuses poulettes heureuses pour des années 🙂

    Reply
  • August 8, 2019 at 8:27 pm
    Permalink

    vraiment bravo! elles vont être heureuses vos poules, j'adore votre poulailler, il est parfait, merci pour cette vidéo…

    Reply
  • August 8, 2019 at 9:15 pm
    Permalink

    Je trouve ce poulaillers adorables !

    Reply
  • August 9, 2019 at 6:42 am
    Permalink

    Il manque juste un coq !

    Reply
  • August 9, 2019 at 9:22 am
    Permalink

    bonjour a vous, une bien belle vidéo et un super boulot, est il possible d'avoir le titre de la musique type westerns (a 12minutes 40) ? merci d'avance

    Reply
  • August 9, 2019 at 3:38 pm
    Permalink

    Slt. J'ai une question .🤔êtes vs frère ?

    Reply
  • August 9, 2019 at 6:13 pm
    Permalink

    Pour les poux rouges, mettez du carton ondulé à chaque extrémité des perchoirs, tout autour, tenu avec une ficelle à rôti. 5 à 7 cm devraient suffire : Les poux rouges vont venir s'y loger, et il n'y aura plus qu'à changer le carton et les brûler régulièrement 🙂

    Reply
  • August 10, 2019 at 12:49 pm
    Permalink

    vous êtes des génies !

    Reply
  • August 11, 2019 at 10:30 am
    Permalink

    J’ai adoré votre vidéo 😻

    Reply
  • August 11, 2019 at 5:33 pm
    Permalink

    Rassure -moi tu ne va pas les tuées ?🍴🍴

    Reply
  • August 11, 2019 at 11:28 pm
    Permalink

    Bonjour, quelle est le logiciel de modélisation ?

    Reply
  • August 11, 2019 at 11:35 pm
    Permalink

    trop stylé j'aimerais trop être à la place de tes poules

    Reply
  • August 12, 2019 at 7:25 am
    Permalink

    Juste magnifique et génial !

    Reply
  • August 12, 2019 at 4:12 pm
    Permalink

    Chouette vos vidéos ! 1 abo de +
    En faite, de l'enduit à la chaux ça a l'air vraiment bien !

    Reply
  • August 12, 2019 at 7:35 pm
    Permalink

    Votre meilleure vidéo

    Reply
  • August 13, 2019 at 12:54 pm
    Permalink

    Bravo pour cette vidéo j ai bien aimé

    Reply
  • August 14, 2019 at 7:20 pm
    Permalink

    Oh mon Dieu, mais pourquoi je n'ai pas découvert votre chaîne youtube plus tôt ? Je regarde vos vidéos à la chaîne depuis ce matin. Vous êtes merveilleux 😍

    Reply
  • August 14, 2019 at 7:23 pm
    Permalink

    Super ! très bon tutos , je recommande 😉

    Reply
  • August 16, 2019 at 3:03 pm
    Permalink

    T’as fait tout ça pour trois poules putain respect

    Reply
  • August 17, 2019 at 5:08 am
    Permalink

    Bonjour
    très beau travaille

    Reply
  • August 17, 2019 at 2:25 pm
    Permalink

    Quelle nourriture leur donnez vous, car je vais bientôt accueillir des poules mais je ne sais pas quoi leur donner comme grain car je sais qu'il y en a plein qui sont mauvais et j'aimerais si possible bio et j'ai vu un sac bio ? 😅

    Reply
  • August 17, 2019 at 3:14 pm
    Permalink

    Merci les Jérômes un vraie régal !!!

    Reply
  • August 17, 2019 at 5:35 pm
    Permalink

    Ca bosse bien et intelligement.. mes respects…

    Reply
  • August 17, 2019 at 7:57 pm
    Permalink

    Super video, bravo ! Cela donne des idées ! Et c'est génial de voir à quel point vous faites les choses bien …
    A bientôt
    La famille Schmitt

    Reply
  • August 19, 2019 at 12:19 pm
    Permalink

    super

    Reply
  • August 19, 2019 at 5:55 pm
    Permalink

    Waw vous avez fait un super travail franchement chapeau à vous ça me donne envie de faire un beau poulailler !

    Reply
  • August 19, 2019 at 7:38 pm
    Permalink

    Beau travail, et on constate que vos 3 poulettes ont un poulailler de luxe 🙂

    Reply
  • August 20, 2019 at 12:55 pm
    Permalink

    quel boulot ! bravo ce poulailler est superbe, bonne continuation !

    Reply
  • August 21, 2019 at 7:38 pm
    Permalink

    Le renard creuse et y vont passer desou

    Reply
  • August 22, 2019 at 4:04 pm
    Permalink

    Votre poulailler est vraiment magnifique ! J'adore le résultat récup mais quand même très beau . L'enduit c'est vraiment très classe ! Bravo à vous et merci du partage en vidéo

    Reply
  • August 24, 2019 at 12:44 pm
    Permalink

    Super poulailler je m'en inspirerai pour mon futur poulailler
    En plus vous indiqué tout ce qu'il faut pour avoir des poules heureuses c'est génial

    Reply
  • August 26, 2019 at 8:16 am
    Permalink

    Ta du mettre beaucoup de temps a faire cette vidéo mais elle est géniale

    Reply
  • August 27, 2019 at 11:02 pm
    Permalink

    Salut les Jéromes
    ça fait bien longtemps que je ne suis pas venue mais je ne regrette pas en plus il faut que je refasse mon poulailler et le votre est vraiment bien
    Bravo pour votre travaille A bientôt

    Reply
  • August 28, 2019 at 1:19 pm
    Permalink

    Ouah , vraiment bravo. Superbe ce poulailler de luxe

    Reply
  • August 29, 2019 at 7:13 am
    Permalink

    Je viens de découvrir votre chaîne. J ai dévoré toutes vos vidéos en quelques jours
    Vous êtes au top. Votre travail est formidable
    Je suis bricoleur et à chaque vidéo je pense me rendre compte du travail que ça représente. Très courageux
    Vraiment, vous êtes impressionnant
    Bon courage pour la rénovation de votre maison. Y a du taf mais je suis sure que vous allez en faire quelque chose de génial. Lui redonner son cachet d autrefois !!! 👍🏼👍🏼👍🏼

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *